Accueil | Préparatifs | Présentation | Tour du monde | Interview | Coin des écoles | Sponsoring |
Tour du monde en autostop - Jeremy Marie

Partenaire







 Carnet de Bord : Panama et Costa Rica: les Etats-Unis se rapprochent

L´Amerique... Quand nous evoquons ce nom, l´idee qui nous vient premierement en tete, c´est le pays de l´Oncle Sam, du rodeo et de la musique country: les Etats-Unis.

Pourtant, l´Amerique, c´est grand, tres grand et cela ne se limite pas absolument a cette partie Nord de cet immense bout de terre.
Alors, pourquoi suis-je en train de pallabrer sur ce pays puisque je me trouve encore bien loin de ce dernier?
Les Etats-Unis exercent une influence qui ne se limite pas a ses propres frontieres... nous en sommes bien loin. Ainsi, le Panama et le Costa Rica sont devenus tres proches de nos cousins d´Outre Atlantique par leur facon de se developper lors de ces ces dernieres decennies... et c´est la premiere chose qui m´a interpelle lorsque j´ai pose mes pieds sur cette partie du globe.
Voila pourquoi je vais commencer mon article sur le Panama et le Costa Rica, deux pays tres similaires, en parlant de l´influence qui y est exercee par les Etats-Unis.

Une influence americaine en Amerique

Le Canal de Panama etait encore sous possession des Etats-Unis jusqu´en 1999, soit il y a 10 ans de maintenant. Le canal, qui relie l´Ocean Atlantique et l´Ocean Pacifique est un endroit strategique d´extreme importance dans les routes du commerce maritime.
De ce fait, c' est un interet economique majeur pour le pays, et surtout lorsque Panama a recupere la possession du canal en 1999.

Le Canal de Panama, frequente par le simple voiler comme par l´enorme container de marchandises

image_europe

Les Etats-Unis ont donc occupe la vie panameenne pendant de nombreuses annees et les ont donc influence dans leur developpement.

Panama City, la capitale, connait depuis une dizaine d´annee une evolution plutot etonnante. En effet, dans le centre financier de la ville, les immeubles poussent comme des champignons. Lorsque je parle d´immeubles, je parle de gratte-ciels...

Voici une vue sur le centre de Panama City, pour vous donner une idee

 image_europe

De meme, j´ai eu l´opportunite de me retrouver dans un de ces édifices et le locataire m´a avoue que sa compagnie payait le loyer de son appartement d´environ 80 mètres carrés... un loyer de 1300 dollars par mois! Oui, car la monnaie au Panama est le dollar americain en passant.

Je rappelle que nous sommes au Panama. Meme si le pays est en plein developpement, nous n´atteignons pas les standards europeens. Alors je ne vois pas QUI peut se  payer de tel type de loyer, excepte les compagnies etrangeres et l´elite locale... ce qui ne suffit evidemment pas a remplir tous ces buildings.
Mac Donalds, KFC, Hamburgers, Hot Dogs et compagnie... On les retrouve partout au Panama et au Costa Rica. Etrangement, par manque de batterie a chaque fois que j´arrive devant un tel edifice, je ne peux malheureusement pas partager avec vous une photo devant un batiment de l´une de ces enseignes!
Un peu decu donc, culturellement, car j´ai eu un peu le sentiment d´assister à un developpement de deculturation de la part des panameens et costa ricains.
Donc en quelques mots: Developpement oui, perte d´identite non!

Neanmoins, comme a mon habitude, j´ai tout de meme cherche a trouver le petit truc qui rend un pays different et souvent, ce qui lui donne sa fierte... je me suis donc retrouve dans la jungle...


Faune et flore, une nature incroyablement vivante

Arrive a Cartago au Costa Rica, Juan Carlos, mon hote de quelques jours me fait cette proposition: "Demain, preferes-tu te rendre au volcan Irazu ou dans la foret tropicale? Personnellement, je te recommande la foret tropicale".

"Le volcan ou la jungle?", me propose Juan Carlos ci-dessous

 image_europe

Nous decouvrirons donc cette partie de l´isthme central americain que seul, je n´aurais pas eu la chance de parcourir... et cela aurait ete bien dommage.
La foret au Costa Rica est extremement importante et le pays le sait tres bien. De ce fait, pres de 25% du Costa Rica est place en parcs nationaux pour la protection de l´environnement.

Juan Carlos m´a egalement fait l´honneur de pouvoir me laisser utiliser la machette afin de se faufiler dans la vegetation ambiante.

image_europe

Des vegetaux inconnus en Europe, des plantes de tailles incroyables, des oiseaux de toutes les couleurs, des sons provenant du fond de la foret, des odeurs fraiches et fortes... ces deux jours dans la foret tropicale furent intenses et inspirants.

Les plantes-parapluies... efficaces surtout quand il pleut!
 

image_europe

De retour sur la route, mon regard se porta sur la faune qui vint a ma rencontre... Une faune plutot hostile mais heureusement, l´humain leur parait encore plus hostile pour eux, que eux, pour nous!

L´iguane du Costa Rica me surpris sur le bas cote de la route entre deux lifts
 

image_europe

Tandis que la tarentule du Panama fila entre mes jambes car celle-ci traversait le chemin que j´empruntais a ce moment la (J´avoue que j´ai un peu zoome sur celle-ci!)
 

image_europe

Apres avoir ete reconcilie avec ces deux pays, je suis retourne avec bonheur sur la route pour gouter un peu a l´autostop à la sauce central-americaine.

L´autostop au Panama et au Costa Rica

Apres l´Afrique qui fut vraiment tres facile pour voyager en stop, je dois dire que rester le pouce tendu au bord des routes du centre de l´Amerique fut un peu plus difficile... mais pas impossible.

Tout d´abord, j´ai eu l´impression que les temps d´attente furent bien plus long que sur le vieux continent. D´ailleurs, j´ai battu mon record d´attente au Costa Rica avec une duree de 7 heures d´affilees le pouce leve sans parvenir a arreter une voiture.

Du coup, j´ai eu recours a differentes techniques pour augmenter mes chances d´obtenir un lift le long de la panamericaine, cette route que je longe donc et qui me conduira jusqu´en Alaska prochainement.

Vue de la route panamericaine a partir de mon siege de passager 

image_europe

Aller chercher mon lift dans les stations essences fonctionna en effet tres bien dans la region. De plus, realiser la negociation en espagnol fut plutot un atout comique car je debute tout juste dans ce langage... et cela a peut etre convaincu quelques conducteurs.
J´ai meme convaincu au Panama un tout autre type de vehicule pour une courte duree...

Oui, en police-stop au Panama, ca se tente? Ca s´est tente... et ca s´est reussi! (A noter le pouce un peu crispe du policier de gauche )
 

image_europe

Au Panama, toujours, il fut un peu difficile d´identifier d´ou les vehicules provenaient. C´est une chose que j´aime bien faire lorsque je cherche un vehicule. En effet, il est plus facile de connaitre la direction lorsque l´on sait de quel pays ou de quelle province le vehicule est originaire.
Seulement, au Panama, les vehicules n´ont pas l´obligation de porter une plaque d´immatriculation a l´avant. Ainsi, c´est seulement lorsque le vehicule est passe que l´on connait de quelle region il venait

Pas de plaque d´immatriculation a l´avant chez les panameens

 image_europe

En conclusion, l´autostop au Panama et au Costa Rica est possible bien qu´un peu plus difficile. Je dirais que c´est assez similaire a ce que l´on peut voir en Europe bien que cela n´atteigne pas le niveau de difficulte de l´Italie, qui reste a l´heure actuelle le pays le plus difficile ou j´ai pu evoluer en autostop. Il est meilleur de trouver ses vehicules dans les stations-essences. 

La resistance de la culture locale

J´ai toutefois pu trouver quelques bribes de cultures indigenes qui resistait au Panama et au Costa Rica. Ces pays possedent une population d´ailleurs assez diversifiee, avec une influence caraibeennes sur les cotes du cote Atlantique, une influence espagnole datant de la colonisation du 16eme siecle puis quelques indiens indigenes comme les Kuna Yala au Panama.
Neanmoins, encore une fois, la culture s´americanise dans ces pays et il est difficile de trouver des choses uniquement locale.

Au Panama, par exemple, il est possible de se deplacer en Diablo Rojo, les autobus locaux, qui sont decores de dessins extravagants et tres vivants... Moi, j´adore!

Les "Diablos Rojos" au Panama
 

image_europe

Malheureusement, ces bus seront remplaces tres bientot par des modeles tout neufs et similaires a ceux que l´on peut avoir en France. La securite est plus importante que le folklore voyons donc!

Je me suis penché sur la nourriture. Il faut dire qu´au Panama et au Costa Rica, il y a enormement de fruits et de legumes. Il est possible de trouver une assez grande variete de pasteques, melons, ananas, mangues, bananes, riz, haricots ou encore le platano... qui est la banane verte deja rencontree en Afrique.

Le plat principal pour la classe moyenne est un melange de riz et de haricots, qui est present a tout les repas.
Un proverbe amusant a la campagne au Costa Rica dit meme ceci: "A midi, c´est riz et haricots, le soir, c´est haricots et riz et le matin, c´est gallo pinto".
Il faut savoir que le gallo pinto est un melange de riz et de haricots... vous en doutiez?

Le riz et haricots du midi au Costa Rica (Aucune difference avec celui du Panama )

image_europe

Tout de meme, j´ai beaucoup aime ces deux pays, en particulier le Costa Rica, ou mon contact avec la population locale fut meilleure. Cette culture latine m´enchante et la pratique de l´espagnol y fait peut-etre son petit effet.
Je suis arrive recemment au Nicaragua, et je dois avouer que deja, un changement s´est effectue... alors rendez-vous bientot pour la decouverte d´autres pays d´Amerique centrale car en plus, avec un passeport francais...on a pas besoin de visa!

Moi, je continue tranquillement ma route vers le Nord, en attendant...

image_europe

A bientot

Jeremy



Retour au Sommaire

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Tour du monde en autostop - Une réalisation ACS Informatique - Creation site internet